Confitures Fraise Pastèque Citron

Nous sommes en juin et même si le début du mois nous a offert de belles et chaudes journées, j’enfile un gilet sur le dos, que je supporte grandement.
Le temps est couvert.
Avec ce long week-end de trois jours qui s’annonce, mes enfants et moi décidons qu’aujourd’hui sera un moment cocooning.
On s’en réjouit d’avance.
Ces journées hors du temps et des contraintes imposées par le rythme actuel de nos sociétés, nous permettent de nous ressourcer. Faire ce que l’on veut, à l’heure que l’on veut, sans crainte d’être jugé ou bousculé.

Pour mes enfants leur première prise de décision est souvent :
Ouais ! Alors aujourd’hui on reste toute la journée en pyjama !

Pour le ou les adultes, ça peut être également journée pyjama mais personnellement je préfère mettre un vieux jogging trop pas sexy.
Ça peut être aussi prendre du temps pour lire (mais ça je le fais déjà tous les jours) ou de faire des jeux de société avec mes enfants, ou faire des crêpes pour le goûter…

Mais quel rapport Paule avec le titre de ton article ?

Elle est où ta confiture dans tout cela ?

J’y viens, j’y viens… par une telle journée, faire des confitures colle parfaitement à un planning home sweet home.
Prendre le temps d’équeuter les fraises, de les trier tranquillement sans se mettre de pression aucune, assis sur une chaise, où en papotant avec une amie… passer les fruits sous l’eau, les couper et en admirer la beauté lors de la coupe.
Peser, sucrer, se prendre un thé en attendant que les fruits rendent leur jus dans la marmite.
Faire cuire, embaumer tout votre intérieur de cette délicieuse odeur de bonbon
Enfin, la mise en pot.
Moment au combien délicat mais tellement jouissif. Admirer la couleur sublimée par le sucrage, de votre préparation.
Se voir satisfait de notre production et penser déjà à qui cela profitera :

Tiens je vais en donner à ma sœur, à ma copine… oh et un tel ? Il sera certainement content ?

Super ! il m’en reste trop peu pour un dernier pot mais bien assez pour faire une première dégustation avec les enfants pour le goûter.

Mettre le restant dans une jolie petite jatte, qui patientera jusqu’à trouver un support sur lequel s’étaler ou se mélanger (pain aux céréales grillé, pancakes, crêpes, yaourt nature…).

Recette confiture Fraise Pastèque Citron

Il nous faut :

Fraises : 800g
Pastèque : 200g
1/2 citron
Sucre : 200g + 500g

Nous préparons

  1. Pour les fraises : Trier, couper les parties gâtées de certains fruits, équeuter. Passer le tout rapidement sous l’eau. Couper en 4 et mettre dans votre contenant avec 200g de sucre. Laisser quelques minutes tranquille afin que les fruits rendent leur jus.

  2. Pour la pastèque : enlever la peau et peser. S’il y en a un peu plus pas franchement grave. Couper en morceaux selon votre convenance. N’a pas franchement d’importance car se dissout rapidement à la cuisson.

  3. Pour le citron (bio évidemment !). Éplucher à l’économe un looooongue lamelle de zeste que vous recouperez en petit morceaux très fins. Presser la moitié et mettre le jus recueilli avec vos fraises. Réserver vos zestes.

  4. Faire cuire vos fraises tranquillement et y ajouter votre pastèque, vos zestes et enfin le reste de votre sucre. 

  5. Une fois tous les ingrédients réunis faire cuire à ébullition 5 à 10 minutes.

  6. Mixer un peu votre préparation avec un plongeur-mixeur mais pas totalement si vous aimez retrouver des morceaux de fruits confits dans votre confiture finale !

  7. Remettre un peu à cuire.

  8. Certains écument, moi pas.

  9. Faire le test de l’assiette pour savoir si votre confiture est ok.

  10. Couper le feu et mettre en pot. Bien fermer.

  11. Retourner vos pots. Laisser ainsi jusqu’à total refroidissement.

  12. Stocker pot à l’endroit.

Truc et astuces :

1. Trouvez vous un fournisseur ! Ce qui est encore plus facile lorsque l’on habite à la campagne. Il y a très souvent des personnes âgées qui ont des vergers, grands jardins qui produisent énormément ou tout du moins plus que ce qu’ils ne peuvent consommer. Parfois ils ont de la famille, mais qui n’a pas forcément l’envie ou le temps, de venir récolter, ou de transformer ces produits bruts. Vous pouvez offrir à votre ou vos fournisseur(s) un pot en remerciement !

2.  Faire moins mais varié ! Fini le temps où nos grands-mères faisaient 40 à 50 pots du même parfum. C’est le meilleur moyen de vous écœurer de la confiture ! Manger la même pendant des années. Parce que oui, elles variées avec deux ou trois fruits différents mais toujours dans des quantités industrielles ! Je privilégie donc de petites quantités avec des fruits différents ou des mélanges différents. Et… dans des petits pots ! Et oui… cela évite là encore de se lasser d’un parfum trop vite. En faisant ainsi vous aurez le plaisir d’alterner. Calculez approximativement votre consommation familiale, faites un peu plus (mais pas trop) pour pouvoir faire des petits cadeaux.

3. Il se peut qu’une année sur l’autre vous n’ayez pas forcément les mêmes fruits à disposition, en fonction de ce que la nature nous offre. Si vous tenez absolument à avoir un parfum précis alors anticipez, au pire si l’année suivante vous avez de nouveau les mêmes fruits, vous ne ferez pas de confiture cette année là. En alternant une année sur deux, vous éviterez une fois de plus la surproduction et l’écœurement qui peut s’installer. Sinon et bien faites avec ce que la nature vous offre au moment où elle vous donne et puis c’est tout. C’est aussi ça vivre avec son temps ! Être résiliente (t).

4. Si vous produisez vous mêmes des fruits dans votre jardin et que vous n’en pouvez plus de faire chaque années les mêmes confitures, conserves, congélations… que votre stock déborde ! et bien pourquoi ne pas troquer ? C’est vraiment sympa. Vous vous faites des potes, entretenez les liens  avec votre entourage et vous pourrez ainsi avoir d’autres fruits pour votre production et tout cela sans dépenser un sou !

5. Vous pouvez également servir d’intermédiaire entre deux personnes. Vous connaissez une telle qui à trop de prunes et une telle qui à trop de pêches, et bien mettez les en relation !! et ma main à couper que vous gagnerez un ou deux pots de confitures gratuitement, dans l’affaire. Et ne craignez pas de déranger. Chacun sera ravis de ce troc !

6. Pour les plus motivées(s), vous pouvez vous amuser à mettre des coupons de tissus, rubans, étiquettes home made et récup’ sur vos pots. C’est franchement mignon que ce soit pour vous ou pour offrir cela apportera toujours de la joie.

7. Mettre moins de sucre. Je ne mets JAMAIS le poids pour poids comme on nous l’a appris. A savoir que le sucre sert en réalité à conserver. Donc sachez que moins vous mettrez de sucre moins longtemps vous pourrez conserver vos pots. Cependant je fais ainsi depuis de nombreuses années et je n’ai jamais eu de pot à jeter. Et en plus je trouve que le goût des fruits se ressent mieux avec moins de sucre.

Bonne régalade à tous !

Vous avez aimez, mettez un like en dessous à gauche et abonnez vous (en haut à droite) si ce n’est pas déjà fait.

Vous voulez filer la recette à une copine ? Partagez.

5 réponses sur “Confitures Fraise Pastèque Citron”

    1. Salut Mathilde ! Le test de l’assiette, c’est lorsque tu mets un peu de ta confiture qui cuit dans une assiette. Tu laisses refroidir puis tu passes ton doigt au milieu de ta tâche de confiture, comme si tu voulais tracer un trait. Si tu vois que ta confiture reviens très vite là où tu as passé ton doigt, alors tu peux laisser cuire encore quelques minutes ta confiture. Si en revanche, le trait reste plutôt bien marqué alors tu peux éteindre et mettre en pot. Ce petit test est valable pour toutes tes confitures où gelées. Bon appétit !

Laissez un commentaire