Faire son vinaigre de « cidre » soi même

Vous voyez « simple » ? et bah aujourd’hui, je vous propose, encore plus simple ! si, si c’est possible.

Pas besoin d’être une experte en cuisine, pour faire son propre vinaigre de cidre bio. Je dis de « cidre » mais en fait nous partirons directement des pommes.

Je vous propose de suivre ce pas à pas hypra simple.

On y va  ?

Ce qu'il nous faut :

  • Deux pommes bio
  • 60ml de miel bio
  •  800ml d’eau filtrée ou en bouteille (au pire)
  • Une càs de vinaigre de cidre bio
  • Un bocal d’un Litre bio (nan je déconne, en verre bien sûr)
  • Un peu de temps et beaucoup de patience…

Et après ?

  • Mettre le miel et la càs de vinaigre, dans l’eau
  • Laver et couper les pommes grossièrement (mais en restant poli)

    Note à ne pas benner : J’ai tout laisser, pépins, peau des pommes.

  • Mettre le tout dans le bocal (miel, vinaigre, eau et pommes)

  • Fermer le bocal muni d’un caoutchouc

  • Noter la date

  • Laisser une semaine au chaud (perso je l’ai mis sur une étagère près de mon chauffage de cuisine)

    Vaquer à d’autres occupations.

BE CAREFUL !

Je vous recommande VIVEMENT de mettre une petite assiette sous votre bocal.
Même avec un caoutchouc, ça a tendance à couler au niveau de la fermeture.
Fermentation oblige.

Et après ?

A la fin de cette première semaine, nous voyons apparaître des petites bulles dans votre bocal.
Preuve que la fermentation est bien en cours.

On se réjouit.

Il va falloir à présent ouvriiiiiiir le bocal, qui est alors sous pression (toujours à cause de la fermentation en cours…)

RE ! BE CAREFUL

Qui dit fermentation, dit pression.
Qui dit pression ,dit fort risque dans s’en fiche partout en ouvrant.

Donc :
je vous recommande chaudement d’ouvrir tout doucement votre bocal au dessus de votre évier de cuisine.

Et après ?

Une semaine à passée, vous avez ouvert votre bocal.

Ce n’est pas fini ! (facile ne veut pas dire rapide!!)

Laisser le bocal ouvert et recouvrir l’ouverture d’une mousseline ou une compresse dépliée ou tout autre tissu laissant s’échapper les gaz de fermentation, en protégeant malgré tout des poussières ou autres qui pourraient s’introduire dans notre préparation.

Personnellement j’ai mis un petit mouchoir en tissu propre maintenu avec un élastique de récupération (ancienne botte de radis)

Une petite assiette en dessous, un petit bout de tissu dessus et le tout près d'une source de chaleur (mon radiateur de cuisine)

Attendre encore 3 à 4 semaines avant la mise en bouteille (en verre)  et la dégustation (en bouche).

Mise en bouteille :

Bon vous vous doutez bien que je n’ai pas acheté une bouteille pour l’occasion. J’ai récupéré une ancienne bouteille de vinaigre de cidre, débarrassée de son étiquette.

Attention au choix de votre bouteille. Selon le goulot, il vous sera plus ou moins facile de procéder au remplissage, lavage de cette dernière.

Exemple et contre exemple ci dessus.

Non mais c'est pas trop beau ça ?

En laissant la mère dedans je pense que le vinaigre va se bonnifier et peut être devenir plus fonçé. Affaire à suivre.

Question :

Après réflexion, (oui ça arrive), je me dis qu’il y a forcément des variétés de pommes plus propices à la fermentation…

Voici un lien pour les curieux. Dans ce PDF, on retrouve plusieurs variétés utilisées pour la réalisation du cidre, donc plus enclin à faire du vinaigre également.

Mais quel intérêt de faire cela ?

  • Le plaisir voyons ! Le plaisir de faire soi même ce que l’on consomme.
  • L’apprentissage de la lenteur, de la patience, dans un monde qui va toujours plus vite…la slow food.
  • Sympa à faire avec les enfants… de la chimie qui a du sens.
  • Le coût.
  • La qualité : ici pas de pasteurisation, à l’inverse du vinaigre industriel, pas de sulfites, le produit reste VIVANT et donc bien meilleur pour la santé.

Les vertus du vinaigre :

Innombrables !

  • Dans la cuisine pour la digestion
  • Pour embellir vos cheveux
  • Contre les maux de tête, les migraines
  • Contre le rhume.
  • Pour la peau (notamment contre l’acné).
  • Pour soulager des piqûres et les petites brûlures.
  • Contre les insomnies et l’asthénie.
  • En désinfectant sur le petites plaies.

Ca vous direz que je fasse un ou deux articles détaillants ces remèdes vinaigrés ?

J’attends vos réponses dans les commentaires.

Et si vous connaissez d’autres utilisations du vinaigre de cidre, faites nous en part.

C’est toujours un plaisir de pouvoir partager.

Une réponse sur “Faire son vinaigre de « cidre » soi même”

Laissez un commentaire