Apprendre à écrire

Avant toute chose, je tenais à vous remercier pour tous vos messages privés ou publics que j’ai reçu en retour de mon article intitulé « intro« .
Pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu, je vous invite à le faire afin d’y voir un peu de cohérence dans mes propos à venir.

Semaine de canicule annoncée en ce début d’été 2019.
J’y vois encore une belle opportunité pour écrire, soit à la fraicheur du petit matin après mon temps de miracle morning, soit en journée dans la pénombre de mon appartement, les nus pieds, posés sur le sol frais.

Pour mon livre j’ai demandé à deux personnes qui ont disons, un très bon « niveau scolaire » de me servir de relecteurs.  Même si je ne suis pas une adepte de cette mise en boite, je tenais à souligner leurs compétences. Ils sont certes bien plus que cela et leur impartialité est également un des nombreux autres éléments, qui m’a conduit à leur demander leur aide. J’en profite pour les remercier encore une fois d’ailleurs !
Vous êtes formidables et d’une patience absolue.

Je pense vraiment avoir fait le bon choix en leur demandant leur aide. Pourquoi ? Parce qu’il sont totalement étranger au domaine concerné par le livre et comme mon souhait et celui de mon éditrice, est avant tout, de pouvoir sensibiliser le plus de monde, c’est parfait. Si je déraille et pars dans mes délires de « petite » experte, le retour est sans ambiguïté. C’est formidable. J’ai beaucoup de chance. Je me dis qu’il faut redescendre de mon nuage et être encore plus claire dans mes explications.

Entre savoir et savoir transmettre, il peut y avoir un fossé. Entre vivre les choses et les rendre ré-exploitables par d’autres, là encore rien de facile. Toutefois, je suis le genre de personne qui croit profondément au pouvoir des choses simples et à la difficulté accrue de « faire simple ».

Je pense à Steve Jobs et son environnement minimaliste. Environnement qui lui permettait entre autres, de se libérer de l’espace dans son esprit.
Je m’exécute moi aussi et mets de l’ordre dans mon bordel.
Essayez vous aussi ! Faites un bon nettoyage, tri sur votre bureau, vous verrez à quel point vous aurez le sentiment d’être libérer d’un poids !
En regardant les détails de mon MAC je me dis : 
« punaise ! Je comprends pourquoi ce mec à marqué notre siècle ! »
Rien de superflu. Apparence et design sobres ce qui en fait un produit d’un esthétique fou et plutôt intuitif. C’est aussi ce qui fait que des millions de personnes sont totalement accrocs des produits Apple (en dehors de toute tentative d’une certaine reconnaissance sociale !).
Je ne suis pas là pour faire l’apologie des produits Apple car je connais également le côté obscur de la force !!!

Pour revenir sur la simplicité voici une phrase du polymathe Leonardo Da Vinci que j’affectionne tout particulièrement :

« La simplicité est la sophistication suprême. »

C’est tellement ça !

Écrire m’amène donc à clarifier mes pensées et à simplifier mes propos. Non pas par arrogance mais dans le but de faire quelque chose d’apprécié et de ré appropriable par chacun.

Le fait est que, écrire apporte d’autres avantages que celui de clarifier ses pensées.

Connaissez vous beaucoup de personnes qui écrivent vraiment tous les jours ou durant plusieurs heures par semaine en dehors de leur temps de travail ? Qui prennent un bloc note ou leur ordi et mettent à plat leur idées, pensées, ressentis… ?

Depuis la création de ce premier blog et le début de mon écriture sur mon livre, j’ai constaté le côté addictif de l’écriture.

Moi qui était une nullité en orthographe durant ma scolarité, avec une tendance à la dyslexie, je constate avec étonnement à quel point le fait d’écrire régulièrement me permet de m’améliorer considérablement sur ce point.
Je suis encore loin de Pivot et de sa dictée et n’espère pas obtenir le dixième de génie de Victor Hugo, mais j’ai été la première surprise dans cette affaire.

Écrire permet d’apprendre à écrire et avec plaisir !

« Écrire ne veut pas dire être pertinent ou intéressant ! »

« Tu peux penser être clair mais que ce soit une vraie pelote de laine pour les autres ! »

 

Aaaaaah mais petits haters… comme je vous aime. Vous apportez vous aussi tellement à ma vie…

Force est de constater que oui, les haters ont marqués un point.

Écrire est à la fois un processus profondément égoïste voir nombriliste, et altruiste à la fois.

Lorsque j’écris, j’écris donc pour moi, pour mon amélioration personnelle tout en espérant pouvoir toucher l’autre.

Il y a certainement une tentative de revalorisation de mon ego également ! Rare sont ceux qui font quoique ce soit par pur altruisme et amour de son prochain non ?

Lorsque je fais un gâteau à mes enfants, je le fais en pesant leur faire plaisir mais aussi pour me « prouver » en quelque sorte que je suis une « bonne » mère pour eux, non ?

Lorsque vous passez du temps auprès de votre grand mère, c’est certes par ce que vous l’aimez mais aussi quelque part pour vous réconforter et vous déculpabiliser de ne pas venir aussi souvent qu’un « bon » petit fils ou qu’une « bonne » petite fille le ferait, non ?

Lorsque l’on donne une pièce à un SDF, c’est certes un geste charitable et honorable mais c’est aussi un moyen de valoriser l’estime que l’on a pour soi même, non ?

Ouuuuuh je sens, la polémique arriver…

Oui, oui ! Des échanges, des haters, de la REFLEXION ! J’adore et cela pourra même nous stimuler à écrire d’avantage !

Car même si l’écriture peut paraître comme un processus solitaire, elle nous permet de nous épanouir intellectuellement personnellement et collectivement par la réflexion qu’elle nécessite en amont et par la suite, après lecture et discussion.

Faire appel à d’autres personnes pour la relecture ou pour des conseils et retours d’expériences fait, de l’écriture un moyen d’émulation, collectif !

Mais est ce mal de flatter son ego ? Est ce que cela ne peut être positif ? Peut importe du succès ou non de mon livre. Mon ego sera avant tout flatter par le fait même que j’ai trouvé les ressources nécessaires internes et externes pour écrire tout bonnement ce livre !
Cela suffit à mon ego.
Il n’est pas si gourmand que cela. (du moins je l’espère !)
S’il devenait trop con, je vous charge de m’en faire part svp.

Si je résume :

Faire simple n’est pas simple.

Écrire simplement nécessite une clarification pas spécialement spontanée, de mes pensées.

Écrire favorise mon développement personnel.

Écrire est un processus égocentriste.

Écrire est un processus altruiste.

Écrire est un formidable outil pour les échanges et la transmission mutuelle.

Écrire peut servir le « bien » comme le « mal« .

Avoir un regard extérieur sur mon travail d’écriture est un bon moyen de rester humble et terre à terre.

Écrire renforce le sentiment d’utilité.

A vous de jouez :

Et vous, vous écrivez ? Depuis combien de temps ? Sur un carnet, dans le train, dans votre lit… ?

Depuis 2 minutes ? Des années ?

Qu’est ce que l’écriture vous apporte ?

Passez à l’action et laissez vos commentaires en dessous.

Écrire sera un bon moyen de rendre ce blog vivant !

1, 2, 3 à vos claviers…

PARTEZ !

Je partage à gogo
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

4 réponses sur “Apprendre à écrire”

  1. Chère Paule,
    Oui: écrire c’est accoucher..;d’un besoin, de dire. dans ton cas d’un besoin de transmettre sans doute aussi. La simplicité marche toujours, le simplisme est prendre les autres pour des demeurés. Le simple est humble et demande d’exprimer des hautes idées éventuelles en idées qui marchent, qui fonctionnent et dont on peut s’approprier le sens.
    Il e trouve que j’ai écrit un essai sur le sujet des jàbt en partant de mon expérience de paysagiste/formateur il y a qq mois. Les refus des éditeurs, affluent : pas assez grand public, sort de la ligne éditoriale pour l’instant etc; Je ne compte pas les requins faisant croire au génie pour soutirer x milliers d’euros.
    Voilà: alors vas-y , écris au kilomètre , fais-toi coriger par ces bonnes personnes, ça va être du tonnerre.
    Bien à toi, jardinement tien !
    Philippe (Walch)

    1. Merci Philippe ! Heureuse de te retrouvé sur ce premier blog. Le deuxième à venir est encore en construction mais devrait te plaire car véritablement accès sur la Nature et la santé. A très vite !

  2. Vision très intéressante de l’écriture, qui peut apparaître aussi comme une thérapie.
    Je suis d’accord avec les notions d’égocentrisme mêlé à de l’altruisme.
    Un équilibre, car être uniquement l’un des deux étouffe, comme si on ne faisait qu’inspirer ou qu’expirer
    Hâte de lire ton œuvre 😃😃😃

Laissez un commentaire