Semeurs de graines

Dis Paule, tu t’es pas trompé dans le titre ou fais une erreur de classement dans tes catégories ?

Oula oula… attends. Moi le jardin c’est pas mon truc. Je t’arrête de suite !

Hihi tu vas nous dire comment on fait les bébés ?

 

Salut tout le monde ! Revoici pour quelques lignes encore, votre schizophrène préférée ! Ou  maintenant que j’ai vu Split, je pourrais aussi parler de troubles dissociatifs de l’identité.
Passons.
Je fais peut-être parler des personnages imaginaires mais je ne suis pas encore sur le point de me transformer en « beast » rassurez vous et de plus ce n’est pas du tout mon propos d’aujourd’hui.

Non, aujourd’hui je pensais plutôt parler de toutes ses graines que nous semons tous chaque jour, derrière nous, sans forcément en prendre conscience.

Moi même, je me suis rendu compte de cela que très récemment avec mon livre notamment.

Alors qu’il est toujours compliqué de se motiver à rentrer en action, surtout lorsque vous êtes seule comme c’est mon cas, vous vous apercevez que les choses avancent malgré tout.

Attention, je ne vais pas faire l’apologie de la procrastination ici ! Loin de là, mon intention. Mais le fait est, que si vous semez régulièrement des graines vous aurez de fortes chances de voir l’univers se mettre en mouvement pour vous. 

Bonnes graines

Comme direz nos chers philosophes, j’ai nommé Les Inconnus : « aaaaah il y a les bons chasseurs et les bons chasseurs quoi ! ». A savoir il y a graines et graines.

Soit vous décidez de semer des graines bio, non modifiées, soit vous décidez de semer des hybrides qui finiront par donner des plantes dégénérées, malades, moches et dégueu !

Chacun son truc. Mais personnellement la première solution me fait plus spontanément envie pas vous ?

Ce qui arrive donc, lorsque vous semez des bonnes graines, c’est que vous vous retrouvez avec un paquet d’avantages par la suite. Vous avez une belle plante, robuste et goûteuse pour peu que vous continuez à entretenir un tant soit peu celle ci, en lui prodiguant quelques soins.

Je constate aujourd’hui que cela fonctionne parfaitement dans ma vie. Après ce passage difficile d’écriture de mon dernier gros chapitre, j’ai beaucoup de mal à relancer la machine alors que je sais que je dois poursuivre mes efforts. Alors quotidiennement, je m’efforce de semer de bonnes graines, pour ce livre et pour moi personnellement.

Une petite action par jour. Un pas après l’autre.

Si vous vous brossez les dents tous les jours, après chaque repas et au moins pendant 3 minutes à chaque fois et évitez les sucreries : Oui vous agissez pour vous avec ces petites actions et avez toutes les chances d’avoir un sourire étincelant, dépourvu de caries… 

Alors c’est cool, cependant j’ai remarqué que les graines les plus efficaces sont celles dirigées vers les autres.

Je me dis régulièrement que j’ai énormément de chance dans la vie, mais après discussion avec mon amoureux (avec qui je discute beaucoup de plein trucs hyper intéressants) que finalement je récoltais quelques part, le fruit de mes petites graines semées il y a des jours, semaines, mois et années auparavant, de façon régulière.

Comme pour les graines, le temps de germination varie en fonction des variétés.  Parfois cela n’aura nécessité que quelques minutes de votre temps pour que vous en tiriez un bénéfice et parfois cela vous aura demandé des mois d’attention. Peut importe, tôt ou tard cela vous revient au moment opportun.

Une sorte d’ordre dans un désordre apparent.

Si le semis avorte pas de craintes, le fait même d’avoir fait le geste du semeur vous est profitable. Vous avez travaillé votre condition physique, habitué votre corps au geste afin de le rendre de plus en plus précis ! Tôt ou tard les amis… tôt ou tard.

L'effet choc :

L’environnement, les variétés jouent donc sur la prise de la graine où pas.

Pour certaines, il faut aussi des conditions très particulières autres que le temps, l’apport d’eau, l’ensoleillement, la qualité du sol… il leurs faut pour certaines un choc thermique ! Vous savez comme les feux de savane qui déclenchent la germination des graines d’eucalyptus par exemple !

Vous pouvez vivre pépère et puis un jour un bouleversement dans votre vie vous amène à agir totalement différemment, à voir le monde autrement. Vous récoltez un fruit de ce choc, dont vous n’espériez peut être plus rien de bon.

C’est l’effet de surprise, la magie de la vie. Ou pour ceux nés dans les années 80 comme moi, « le deuxième effet kisscool« .

Conditions du semis :

Dernier point et non des moindres de cette analyse de graines : l’intention portée.

Autre chose à laquelle certains adhérons moins car plus cartésiens :

L’Univers parle pour vous si vous agissez quotidiennement, avec sincérité.

Sincérité et bienveillance est un gros plus mais sincérité c’est déjà pas mal je pense.

Peut être quand même un : sincérité et réflexion ? Bon ok. Faites comme vous le sentez ! rrrrr…

Personnellement c’est sans doute le point qui me tient le plus à cœur. Faire les choses avec le plus de sincérité possible. Pas toujours simple surtout lorsqu’il y a divergence d’opinion sur l’action à mener. J’ai eu la chance de pouvoir échanger avec beaucoup de personnes lorsque je formais. Ce que j’espère qu’elle ont retenues avant tout c’est  cela.

La sincérité paie toujours. Qu’elle déplaise à certains ou pas. Si elle déplait à d’autres,  elle vous reste profitable. Vous restez en accord avec vous mêmes, vos valeurs et l’image que vous avez du monde de demain.

Sincérité ne veut pas dire con borné absolu ! D’où l’idée d’y associer bienveillance et réflexion. Bienveillance pour soi, pour les autres.

Pas toujours simple d’être sincère. Pour ne pas agir sous le coup des émotions, les championnes de la rapidité en matière de prises de décisions idiotes et comportements exagérés, se laisser le temps à la réflexion et l’échange est la meilleure solution que j’ai trouvé pour le moment.

A beaux semis, belles plantes

Pour mon livre concrètement je reçois tous les jours des mails, messages qui apportent malgré moi des briques à mon édifice.

J’ai semé des graines, en postant des messages, en envoyant des questionnaires il y a plusieurs mois et cela me revient alors que je pense être de nouveau dans un creux de vague.
Un coup de coude pour me dire :

« eh oh ! tu bouges ou quoi ?
Je te rappelle que les plantes vont pas s’arroser toutes seules hein ! « 

Autre fait plus intéressant à mes yeux, c’est que je prends conscience que je reçois des aides de personnes auxquelles je ne m’attends pas forcément mais que j’ai pu aider peut être à ma manière hier (des graines en dormance).

L’univers s’organise donc en notre faveur si l’on sème avec sincérité, sans calculs, tout au long de sa vie, sans négliger aucuns des terrains possibles ou de la multitudes de graines existantes.

Mon livre avance donc quoiqu’il arrive et je continue chaque jour mon job de semeuse de graines pour un demain meilleur.

Vous avez sans  doute semé des graines vous aussi ?

Si ça vous dit de partager vos retours d’expériences, n’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous !

Je partage à gogo
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses sur “Semeurs de graines”

  1. Je suis d’accord avec toi (zéro force de caractère ce gars là 😞😞😞)
    J’ai vécu la graine du bouleversement, difficile, douloureuse, mais finalement la bienvenue
    Les graines du bouleversement poussent sur des champs de ruines, mais c’est justement leur source de force.
    Pour Split : Arrête de spoiler 😡😡😡😉

Laissez un commentaire